SPIN PALACE CASINO EN LIGNE PREMIUM

Recevez 200 € en bonus

1e dépôt: Bonus jusqu'à 100% • 2nd / 3e dépôt: Bonus jusqu'à 400 € • Nouveaux clients uniquement •  Dépôt min : 10 €  •  Conditions de mise : 70x

Termes promotionnels

Inscrivez-vous

Les violences contre les hommes dans les relations amoureuses

Violences conjugalesSource: Pixabay

Le film « Plus jamais » avec Jennifer Lopez dans le rôle principal est un bon exemple illustrant la toxicité de certains hommes ainsi que les violences faites aux femmes. Un certain nombre de personnes se sont mises en tête de faire prendre conscience au public de l’ampleur du phénomène. Avec des campagnes comme #BalanceTonPorc ou encore le clip d’Angèle « Balance ton quoi », les hommes sont pointés du doigt. Le point positif, c’est que le sujet est de moins en moins tabou et que les femmes savent vers qui s’orienter en cas de problème. Le problème est loin d’être résolu, mais il est maintenant connu de tous. Mais qu’en est-il des hommes ? En effet, les violences faites aux hommes sont toujours très taboues et sont bien plus fréquentes qu’on ne l’imagine. Ici, nous vous dirons tout sur ce phénomène encore peu connu de tous.

Les formes que prennent les violences faites aux hommes

Les violences faites aux hommes prennent différentes formes, à l’image de celles faites aux femmes. Elles peuvent être évidemment physiques mais aussi psychologiques, verbales et même sexuelles. Tous les moyens mis en œuvre afin de contrôler son partenaire sont assimilables à une forme de violence. Malheureusement, le sujet étant encore tabou, il est délicat pour les victimes d’en parler. Vous aurez certainement bien plus de chance de gagner dans votre casino en ligne plutôt que de mettre la main sur des documents traitant du sujet. En effet, les ressources mises à disposition sont plutôt inexistantes et de manière générale, il existe une incompréhension totale du phénomène en raison de divers stéréotypes et préjugés bien ancrés dans la mémoire collective. Pourtant, quelle que soit votre situation, des solutions existent.

Un problème qu’on a tendance à minimiser

Il faut savoir qu’un tiers des violences conjugales concernent les hommes. Bien que ce pourcentage soit inférieur à celui des femmes, il faut tout de même comprendre que dans 33 % des cas, les hommes sont victimes de violence conjugale. Le phénomène est donc de taille et concerne autant les relations hétérosexuelles que les relations homosexuelles. Il touche des hommes de toutes les cultures et de tous les milieux, quels que soient leur âge et leur profession.

Un phénomène encore incompris du public

Les sceptiques se demanderont évidemment comment cela est possible étant donné la différence théorique de force entre l’homme et la femme. Il faut savoir que le lien « corps et esprit » est puissant, et que si l’on arrive à convaincre une personne qu’elle est faible, celle-ci se sentira faible. La manipulation est parfois la clé de ces femmes qui souhaitent asservir leur compagnon. Il est parfois facile pour une manipulatrice de conditionner un homme et d’avoir une prise mentale sur lui. Les actes de violence sont réalisés progressivement, de sorte que l’homme ne se rende compte de rien. Il est possible qu’un homme laisse passer les premières attaques parce qu’il juge qu’elles n’ont aucune importance. Cela laisse l’opportunité à la femme d’aller toujours de plus en plus loin étant donné la non-réaction de l’homme. Cette progressivité permet au cerveau d’installer des habitudes dont il est difficile de se séparer une fois ancrées. Le point de non-retour est très vite dépassé.

Homme qui songeSource: Pixabay

Une expérience sociale qui fait le buzz sur YouTube

Une vidéo mettant en scène une expérimentation sociale a fait le buzz sur YouTube. Elle met en scène une dispute avec violences dans un lieu public. Dans la première partie de la vidéo, c’est la fille qui est agressée. Bien que la foule prenne du temps avant d’intervenir, cela se fait finalement avec l’arrivée d’une dame qui met fin à l’altercation. Le reste des passants se joint alors facilement à elle. La vidéo est ensuite rembobinée et les rôles sont inversés. C’est maintenant l’homme qui est victime des paroles et des actes de la femme. Les passants s’arrêtent, prennent le temps d’observer la scène, certains avec un sourire aux lèvres. Personne ne semble intervenir. La vidéo montre bien que les stéréotypes et préjugés sont forts en ce qui concerne les violences conjugales. Il est difficile de croire qu’un homme puisse en être réellement victime et il est encore plus difficile de croire que ce dernier pourrait avoir besoin d’être aidé. La vidéo se termine par un message indiquant que selon une étude, 40 % des violences conjugales touchent les hommes. Le phénomène semble donc plus important qu’il n’y paraît.

Pourquoi est-il difficile de mettre un terme à ces violences ?

Il est difficile pour certaines personnes de quitter leur partenaire. Le problème est finalement le même pour les deux sexes, mais les raisons peuvent parfois être différentes. L’homme a souvent du mal à faire part de ses faiblesses. En quittant son ou sa partenaire, il estime qu’il sera jugé négativement par les autres, car il n’aura pas été capable de s’imposer. L’homme est toujours vu comme plus fort physiquement, et avouer ne pas être fort peut poser des problèmes psychologiques. Certains sont bien trop dépendants de leur partenaire. Que feraient-ils seuls ? Ils ne peuvent s’imaginer vivre seul dans la vie. Les enfants peuvent aussi être un facteur empêchant la rupture et donc la fin des violences. Dans certains cas, le conflit n’est pas connu par les plus jeunes et les hommes ne souhaitent pas forcément les mêler à ces histoires. Un père incapable d’assumer sa fonction n’est pas un bon père dans la tête de beaucoup d’hommes. Ainsi, ils préfèrent continuer à être maltraités secrètement. Dans la majorité des cas, les hommes pensent que tout cela n’est pas très grave, que le problème est peut-être passager et qu’il n’y a pas lieu d’essayer de sortir de la situation.

Inscrivez-vous
Le poker vidéo n’est pas un jeu de hasard mais de stratégie ! Connaissez-vous les rois du disco ?